RH-Solution - Portage salarial

(04/14) De footballeur pro à consultant solo

Max C., consultant, formateur et coach en développement commercial. Ce consultant en développement commercial, qui aide les entreprises à augmenter leurs ventes, aime les challenges, et pour cause ! Ancien footballeur professionnel à Laval, en D2, ce compétiteur s’est toujours fixé des objectifs ambitieux.

"Le portage est un gage d’efficacité »

Après avoir raccroché les crampons, son diplôme de comptabilité en poche, il a commencé par monter la filière d’importation des skis Head et Tyrolia en France. « On était 2 au départ, 50 à l’arrivée », glisse-t-il.

Puis il a enchaîné les postes de direction (directeur des achats, directeur administratif et financier, directeur des ventes), chez le fabricant d’articles de sport Salomon et le loueur Hertz. Le cap de la cinquantaine venu, il a dirigé à son propre compte un réseau de 12 agences Hertz en franchise. Avant de reprendre sa liberté pour divergences de vue entre associés.

C’était il y a 5 ans. Depuis, l’ex-cadre de direction coule une deuxième vie professionnelle, bien différente de la précédente.

Consultant solo, spécialisé en développement commercial, il aide les entreprises à muscler leur stratégie, à développer de nouveaux outils et canaux de vente, à former et motiver leurs équipes.
« Chaque client est unique, chaque mission l’est aussi », s’enthousiaste le consultant qui dit prendre un véritable plaisir à enchaîner les projets. « Gérer dix dossiers à la fois est une chance, je m’implique totalement dans chacun, comme si je faisais partie intégrante de l’entreprise. »

Coté business pas de souci. Le carnet de commande est plein jusqu’en novembre.
Il faut dire que Max C. a posé de solides jalons. « Avant de démarrer l’activité, ma première priorité a été de bâtir un réseau de contacts performant ».
Depuis, il l’enrichit à chaque occasion : fédérations patronales, chambres consulaires, associations professionnelles sont autant de viviers de contacts potentiels.
Son succès, il le doit aussi à son approche commerciale. « Le one shot ne m’intéresse pas, je privilégie la relation à long terme. »

C’est d’ailleurs pourquoi il facture ses prestations au forfait. « C’est parfaitement transparent et ça met les clients en confiance ».

Largement mobilisé par son activité, Max C. reste très attaché au portage salarial. « Dans ce métier, il faut se concentrer sur ses clients et ses missions, ça demande un travail qui n’est pas compatible avec la cuisine administrative. Le portage me permet de me focaliser sur l’essentiel, pas sur les histoires de TVA et de facturation. »

Pour RH Solutions

Thibault Bertrand 2012