RH-Solution - Portage salarial

(04/17) Interview : Consultante Prévention des risques professionnels et stratégie RH

Gwénola KERLOCH est Consultante experte en prévention des risques professionnels et stratégie RH.

Elle intervient en mission auprès des entreprises de la Rochelle (et de sa région) et s'associe  aux différents réseaux de professionnels, dont RH Solutions. Elle nous détaille son parcours et ses formes d'intervention.

[Si le sujet vous interesse, consultez également l'interview de Laurent Taillebois, -RH Solutions Marseille- Conseiller en Santé et performance]

  1. RH Solutions : Racontez-nous votre parcours, pourquoi et comment devient-on indépendant ?

Gwénola KERLOCH : “Je suis formatrice et consultante dans le domaine des Ressources Humaines depuis plus de 20 ans. J’ai travaillé dans des contextes variés, mais le fil directeur et mon expertise s’organisent autour de trois pôles de compétence :

  • les « RH », sous l’angle de  l’organisation du travail, de la Qualité de vie au travail, de la prévention des risques professionnels  tant sur le plan législatif que gestion de projet,
  • la formation : ingénierie et animation,
  • le management du changement sous forme de missions.

GK CONSULTANTE LA ROCHELLEMon expérience de consultante m’a permis de découvrir plusieurs domaines d’activité ; l’industrie, la grande distribution, la banque / assurance, la téléphonie, le BTP, les Forces Armées dont la Gendarmerie, le medico social, le tourisme et les loisirs.

En entreprise, j’ai travaillé dans des organisations de type centre de formation, cabinet de consultant (BPI) ou organisme public acteurs de l’Emploi, de la formation et de l’amélioration des conditions de travail (ARACT).

J’ai aussi exercé dans des contextes multiculturels très riches autanten France métropolitaine que dans les DOM (à l’ile de la Réunion) où les facultés d’adaptation sont sollicitées diversement.”

  1. RH S. : Quel est votre métier, qui sont vos clients, que leur proposez-vous ?

G.K : “Depuis 2015 je suis consultante indépendante en portage salarial. Mon activité est l’accompagnement des changements humains dans les entreprises afin de promouvoir un lien essentiel entre la santé, les compétences et l’organisation du travail. La santé et les conditions de travail des dirigeants et des salariés sont un élément important pour la performance globale d’une organisation.

J’interviens auprès des dirigeants d’entreprise (Grande Entreprise, PME), les responsables RH mais aussi  des instances représentatives du personnel (CHSCT) sur les  questions d’amélioration des conditions de travail.

J’aide à la réflexion et à l’élaboration des projets de prévention des risques professionnels, des projets liés à la qualité de vie au travail et à la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE).

CONSULTANT QUALITE DE VIE AU TRAVAIL

J’apprécie d’intervenir sur des projets très pointus comme le maintien ou l’intégration des salariés porteurs de handicap ou l’appui au dialogue social dans l’entreprise, car c’est là que les compétences d’un consultant sont utiles aux DRH.

Le cadre législatif est parfois complexe et dans l’entreprise il est difficile d’avoir une approche à 360 degrés. J’apporte alors un « retour d’expérience » positif, des méthodes pour faciliter l’échange en interne et des outils pour  élaborer des projets. Je suis un « tiers facilitateur ».

J’établis parfois mon premier contact avec les entreprises au travers d’une problématique à résoudre. C’est le volet « curatif » des interventions où une demande est formulée via le médecin du travail par exemple. Cela peut être un problème d’ergonomie de poste de travail à résoudre ou de prévention des risques psychosociaux.

L’autre volet de mes missions, c’est « le préventif ».

C’est plus difficile à développer, mais indispensable. Face aux obligations légales qui  concernant les conditions de travail (RPS, articulation vie professionnelle/ vie personnelle, droit à la déconnexion, handicap, égalité …), les entreprises ne savent pas toujours comment les aborder...

Le consultant permet de traiter ces thèmes en douceur car il amène certes une compétence technique (juridique) mais surtout un savoir-faire et des méthodes de mise en œuvre.

 Aussi je propose d’accompagner les entreprises pour mener cette réflexion et trouver ensemble des solutions pérennes.  L’écoute des dirigeants, des responsables RH et des organisations représentative du personnel est toujours favorable car chacun sait qu’au final, quand une organisation de travail est optimisée, cela rejaillit en bien sur l’ensemble de l’activité.”

  1. RH S. : Pouvez-vous décrire une prestation type, les modalités ?

G.K : “Une prestation type n’existe pas vraiment mais la méthodologie est sensiblement la même.

TRANSPORT TRAVAILCe qui est commun aux missions, c’est quelles débutent par l’analyse de la demande du client.

J’analyse la demande, j’évalue la problématique  et propose une  forme d’intervention, cela peut être de la formation ou un diagnostic et dans ce cas je propose des axes d’amélioration et présente des leviers possibles.

L’échange est un moment fort. Je rencontre dans un premier temps pour définir les contours de l’intervention la Direction et  les représentants du personnel ainsi que les collaborateurs. J’explique la méthodologie, le principe des entretiens organisés par  groupe métier ou en individuel, l’analyse d’une situation de travail dans le cadre d’un diagnostic

Enfin, il y a en fin de mission une restitution : j’informe et j’échange avec la Direction, les représentant du personnel voir l’ensemble des salariés. Dans certains cas je poursuis avec un accompagnement (1 réunion par mois, par exemple) le temps que le projet se mette en place dans les meilleures conditions.”

  1. RH S. : Une mission dont vous êtes particulièrement fière ?

G.K : “ Il n’y en a pas qu’une ! Les missions sont toutes différentes même si la thématique est a priori la même.

Très récemment j’ai repris contact avec des clients pour voir comment le projet sur lequel j’étais intervenue vivait dans le temps.

J’ai eu un retour positif de l’intervention alors que la mission était vécue en interne comme difficile. La Direction avait été courageuse puisque nous avions donné la parole aux collaborateurs sur leurs conditions de travail.

Mais les salariés ont appréciés de pouvoir faire des remarques, des suggestions, proposer des améliorations. Au final, cela me conforte dans l’idée que je suis sur la bonne voie, que mes méthodes fonctionnent.

J’en retire aussi une idée forte en termes de productivité : quand j’interviens pour un diagnostic j’identifie bien sûr des dysfonctionnements. Mais je mets aussi à jour « ce qui marche bien ». Cela constitue un levier de croissance cachée pour l’entreprise !”

  1. RH S. : Quel est votre cadre de travail, vos interlocuteurs et comment vous organisez-vous ?  

G.K : “Je réalise une partie de mes missions sur site, dans l’entreprise avec en général le diagnostic, le temps de rencontre, la visite.

Je travaille pour partie chez moi pour l’instant et j’envisage de me rendre dans des espaces de coworking, dans quelques temps. Je reste en contact avec les réseaux des préventeurs de santé (CARSAT, ARACT …).

Enfin, je travaille aussi en sous-traitance pour des cabinets de consultants  qui ont besoin de mes compétences.

Tout cela est à mener de front et demande une vraie organisation mais la richesse et les compétences viennent de là.”

  1. RH S. : Vous avez suivi la Formation « développer son activité d’indépendant », qu’en retenez-vous ?

G.K : “Lors de la formation à Poitiers, j’ai identifié qu’il ne suffisait pas d’être expert indépendant et d’avoir un savoir-faire Encore fallait-il développer son « faire savoir », c’est-à-dire faire connaitre sa compétence.

La rencontre avec d’autres consultants a été enrichissante car nous avons tous les mêmes problématiques. Notre compétence est recherchée mais encore faut-il savoir comment et où rencontrer nos futurs clients.

La formation m’a permis de me recentrer sur des interlocuteurs plus précis dans l’entreprises, éviter le jargon, travailler sur mes supports de présentation -où il faut être très pédagogique-.

 Travailler sur la notion de « cible client » est aussi utile pour avoir un discours plus adapté et direct.

 Construire et échanger avec son réseau sur internet mais aussi physique (salon, conférence) est essentiel. Enfin, décrocher son téléphone et proposer son savoir-faire requiert de maitriser des techniques, ce n’est pas inné.”

  1. RH S. : Un conseil pour ceux qui voudraient se lancer en Freelance ?

G.K : “Je n’étais pas très douée par la démarche commerciale. En me formant je m’améliore. Sur ce point, un freelance doit être prêt à assumer sa prospection seul.

Après, il faut savoir qu’être indépendant c’est souvent travailler de manière autonome. Il faut devenir polyvalent, être prêt à évoluer.

Enfin, ne jamais oublier que le plus important pour démarrer, c’est le réseau ! A la Rochelle, je reste en contact avec le réseau Cadre Friendly, le réseau RH Solutions en Poitou Charentes. Je participe aux évènements dans mon activité via le MEDEF, la CPME, l’ARACT, la CARSAT, la CCI …”

Contact : Gwénola KERLOCH :  Contact : gkerloch.conseil@gmail.com   / Tél. : 06 73 24 52 58