RH-Solution - Portage salarial

(12/15) L’Etat lance une nouvelle agence dédiée à la création d’entreprise

Il y avait l’APCE, l’Agence pour la création d’entreprise, dont le rôle était de promouvoir la création d’entreprises et de guider les candidats dans la conduite de leur projet. Il y aura bientôt en 2016, France Entrepreneur, une nouvelle structure dont la mission va être de coordonner et de renforcer l’accompagnement offert aux porteurs de projets implantés dans les quartiers défavorisés.

C’est ce qu’a annoncé François Hollande, le président de la république, lors d’un déplacement à La Courneuve, fin octobre, 10 ans jour pour jour après les émeutes de Clichy-sous-Bois. A cette occasion, il a dévoilé un plan de mesures en faveur des banlieues et territoires fragiles, dont la création de cette nouvelle structure.

Pourquoi cette nouvelle agence "France Entrepreneur"?

Pour donner plus de chances de réussite aux porteurs de projets issus des quartiers fragiles, a insisté le président. Ces territoires recèlent un fort potentiel d’activités économiques - on y crée en moyenne deux fois plus d’entreprises qu’ailleurs - mais les jeunes pousses qui y voient le jour sont trop fragiles. A l’issue du cap fatidique des 3 ans, le taux de défaillances y est deux fois plus élevé que sur le reste du territoire.

France Entrepreneur aura donc pour mission de consolider ces structures. Avec trois priorités à la clé. D’abord, renforcer l’accompagnement des créateurs d'entreprises implantés dans les territoires fragiles. Pour cela, la nouvelle agence va devoir compter sur le soutien actif des réseaux d’accompagnement à la création d’entreprises :

  • Adie,
  • Boutiques de gestion,
  • France Active,
  • Initiative France,
  • Réseau Entreprendre.

Pour continuer à bénéficier de la manne publique, ces derniers devront multiplier par 4 le nombre d’entrepreneurs accompagnés dans ces quartiers.

L'accompagnement, après la création d'entreprise

Le deuxième objectif va être de prolonger l’accompagnement au-delà de la phase de création proprement dite, de manière à pérenniser les jeunes entreprises dans le temps. Pour cela, France Entrepreneur va mettre en place un dispositif d’entretiens d’étape périodiques, avec le concours de l'Ordre des experts comptables. Ces rendez-vous permettront aux créateurs de se projeter sur des problématiques telles que l’investissement, l’embauche, l’export, le financement de la croissance. Bref, de consolider, une fois les bases de leur projet posées, leurs perspectives de développement.

AGENCE france entrepreneurLa dernière priorité sera d’aider les entrepreneurs à développer des emplois. D'ici 2017, France Entrepreneur devra identifier, puis accompagner, en cheville avec les réseaux d’accompagnement, 10 000 entrepreneurs ayant le potentiel pour embaucher, mais qui hésitent à le faire, par crainte de la complexité des formalités ou de la charge financière induite.

Malgré cette feuille de route chargée, France Entrepreneur fonctionnera de manière resserrée. Elle sera dotée d’une trentaine de collaborateurs, issues des rangs de l’APCE, qui devrait au passage être absorbée par la nouvelle entité. Mais cette dernière pourra activement s’appuyer sur les réseaux d’accompagnement à la création d’entreprises. Côté finances, la nouvelle agence sera dotée d’une enveloppe de 110 millions d’euros.

Sur ce budget de lancement, 60 millions d'euros financeront l'action des grands réseaux associatifs, sous forme de crédits d’intervention. Les 50 millions d’euros restants, permettront d’apporter des fonds propres aux porteurs de projets.

Pour en savoir plus :

RH Solutions / décembre 2015 / Thibault Bertrand
Crédit photo : www.elysee.fr/actualites, publié le 20 Octobre 2015