RH-Solution - Portage salarial

(11/14) Le travail en équipe fonctionne : la preuve par l’exemple

Par définition, le consultant indépendant affectionne sa liberté et son autonomie. Malgré tout, cet isolement a parfois ses limites … Et oui, ne vous est-il jamais arrivé d’être débordé, ne pas assumer une mission trop importante pour vous seul ?

Absorbé par ses projets prioritaires, le consultant n’a pas toujours le temps pour travailler auprès d’un autre client "à potentiel". Outre le manque à gagner, il renonce aussi à de futures missions...

Idem pour les "marchés d’envergure" : comment négocier une mission lorsqu’on ne maitrise pas tous les aspects du projet ? Sans parler des appels d’offre rarement remportés par des indépendants : les entreprises hésitent en effet à confier leur projet dans les mains d’un seul interlocuteur.

Et si la solution était de collaborer avec plusieurs indépendants ?

Voici l'exemple de RH Solutions Poitiers : Carsten Meyer, porté salarié RH Solutions depuis 2012, ne travaille qu’en équipe.
Développeur web, il collabore sur tous ses projets avec des indépendants, que ce soit en amont ou en aval de son intervention.
Contacté la plupart du temps par des agences pour sous-traiter des projets web, c’est lui qui recommande les personnes dont il a besoin pour finaliser le projet : graphiste, développeur serveur, etc.

L’agence coordonne alors simplement les différents intervenants. Pour en arriver là, Carsten s’est entouré de gens avec qui il apprécie de travailler. Il les a repéré au fil de ses missions et a toujours gardé le contact. Les uns et les autres se recommandent régulièrement. Cela permet à chacun d’accéder à des missions beaucoup plus importantes et surtout, d’apporter de réelles solutions presque clé en main à leurs clients.

Dernièrement, c’est Christine Belin, Directrice de l’agence RH Solutions de Poitiers qui a mis en relation M. Meyer avec un autre porté salarié de l’agence de Poitiers : Jean-Louis Israël, graphiste. Jean-Louis avait une demande importante d’une entreprise cliente : un nouveau logo, des supports visuels et des imprimés.

Associés, les deux portés ont décidé de s’occuper chacun de leur partie et ils facturent indépendamment l’entreprise.

« Même si toutes les missions ne se prêtent pas facilement au jeu de la sous-traitance, le travail en équipe entre portés salariés est une forme de collaboration que je remarque de plus en plus » nous a confié Christine Bellin.

Dans l’agence qu’elle gère, deux binômes ont ainsi spontanément pris forme. L’un créé par deux anciens collègues se lançant dans l’indépendance ensemble. L’autre, à la demande d’un porté travaillant dans la sécurité au travail qui avait besoin des compétences d’un formateur en management pour répondre à un appel d’offres.

Conseils pour bien démarrer ?

« Mon conseil aux indépendants ? S’interroge Christine Bellin ; Je crois qu’il faut profiter des  réseaux auxquels vous adhérez -parfois sans le savoir-. Je vous conseille par exemple de regarder les profils des membres du Club RH Solutions  Viadeo : je suis sûre que certains sont complémentaires au vôtre.
Mais surtout, rapprochez vous de votre directeur d’agence ;  expliquez vos activités et indiquez lui que vous êtes en recherche de collaborateurs. Evoquez vos savoir-faire mais aussi les compétences qui vous manquent pour décrocher certains contrats ainsi que les métiers avec lesquels il serait utile que vous collaboriez. Et le réseau fonctionne, vous verrez !
"

Autre solution : sous-traitez « en marque blanche »

Dans tous les cas évoqués jusqu’ici, chaque porté salarié a facturé en son nom le travail qu’il a effectué. Mais quand il s’agit de sous-traiter une partie de la mission pour cause de manque de temps, le consultant indépendant préfère la plupart du temps faire intervenir ses collaborateurs en marque blanche.

Il reste alors l’interlocuteur unique du client et responsable du résultat final mais délègue la mission.  Là encore, rapprochez-vous de votre directeur d’agence, il vous indiquera comment gérer la facturation avec d’autres portés salariés.

Le must : montez un collectif d’indépendants

Le collectif d’indépendants est désormais bien connu des entreprises. Mieux : il les rassure.
En effet, elles n’ont pas un seul interlocuteur unique qui peut à tout moment interrompre la mission en cas de maladie, changements personnels ou professionnels non prévus au moment de la signature du contrat. Le collectif représente une sorte d’agence virtuelle.

Contrairement aux idées reçues, nul besoin d’entité juridique pour s’installer à plusieurs. Il vous suffit de créer un nom commercial et de mutualiser les coûts de communication : site web, plaquettes, etc. Identifiez qui sera l’interlocuteur de contact, en général celui qui a le profil le plus commercial, à même de répondre aux premières sollicitations des clients puis d’orienter vers le consultant le plus adapté.

Pour éviter les mauvais « effets », inutile de vous cacher : soyez clairs dès le départ, présentez-vous comme un collectif d’indépendants et non comme une agence. Le client comprendra alors parfaitement que le nom de facturation soit différent du collectif.

Annabel Saint Paul : RH Solutions