RH-Solution - Portage salarial

(09/14) Manager de transition en portage : « avec du recul, c’est la meilleure solution ».

Pierre de Torcy, manager de transition durant 15 ans, porté salarié chez RH Solutions. Il nous explique sa vision de ce métier qui s'implante progressivement en France...

Rappel historique : Le management de transition est apparu en France il y a une vingtaine d'année. Initialement dédié  à la gestion de crise, son champ d'action s'est aujourd'hui élargi et il s'agit davantage d'accompagner les entreprises dans un projet stratégique, la rentabilisation de l'outil de production ou la gestion d'une forte croissance par exemple.

 Le manager de transition met à la disposition d'une entreprise ou d'un service son expérience et ses talents pour régler une situation de crise ou mener un projet d'envergure. Son intervention temporaire permet d'éviter un recrutement inutile et coûteux ou l'épuisement de son personnel.

RH Solutions : Entre indutrie et services, quel a été votre parcours professionnel ?

Pierre de Torcy : après une formation d'ingénieur mécanique et électricité, j'ai travaillé 14 ans dans le textile puis l'automobile.
Embauché initialement comme responsable de production, j'ai occupé pratiquement tous les postes au niveau opérationnel : de responsable qualité, méthode à directeur d'usine pour finir à la direction générale. 
A la suite de ces 2 expériences, j'ai été manager de transition durant 15 ans. 

RH Solutions : Comment devient-on manager de transition ?

Dans mon cas de figure, c'est en fait par hasard : on m'a proposé une mission en management de transition. Sur le coup, je n'en ai pas vraiment voulu, je ne connaissais pas le métier.

J'ai finalement pris la place car il y avait des perspectives d'évolution par la suite.
Il n'y a pas d'études qui vous forme à être manager de transition. Je ne crois pas non plus que ce soit un poste spécifiquement adapté aux personnes en fin de carrière. Ce n'est pas l'expérience qui fait le manager, même si, bien entendu, pour être manager de transition, il faut en avoir connu quelques-unes.

Pour ma part, j'avais une quarantaine d'années lorsque j'ai débuté. Le management de transition, c'est avant tout une question de savoir-être. A mon avis, pour faire un bon manager de transition, il faut surtout :

  • Savoir décider rapidement et ne pas avoir peur du risque. Vous êtes en mission temporaire pour faire bouger les choses, il faut aller de l'avant. Lorsque vous prenez une décision, vous n'êtes jamais certain à 100% qu'elle est la bonne mais mieux vaut prendre une mauvaise décision que pas de décision du tout.
  • Avoir un caractère de leader. Lorsque vous êtes amené à réorganiser toue une unité de production, mieux vaut savoir convaincre les autres de vous suivre !
  • Etre structuré et structurant. Les entreprises en période de crise (même positive) font face à des besoins totalement nouveaux. Elles sont alors souvent complètement désorganisées, les ressources internes sont épuisées car elles ne voient pas le bout du tunnel. La mission du manager de transition consiste à restructurer l'entreprise autour d'une nouvelle organisation.
  • Aller à l'essentiel  et savoir prioriser. Il appartient au manager de transition de donner la marche à suivre en hiérarchisant les actions à mener. Il n'est pas là pour peaufiner les détails,  ce sont aux équipes déjà en place de s'en charger.
  • Etre polyvalent et plutôt généraliste Le manager de transition doit impérativement avoir une vision d'ensemble de la manière de fonctionner de l'entreprise pour comprendre comment résoudre la crise qu'elle traverse.
  • Ne pas avoir peur de se remettre en cause. Il faut s'adapter en permanence et ne pas avoir peur de revenir sur une décision prise quelques temps avant si la situation l'impose. Il m'est arrivé, par exemple, de réorganiser tout un service deux ans seulement après une première réorganisation, suite à l'arrivée de nouveaux éléments.

 

RH Solutions : Pourquoi avoir choisi le portage salarial ?

Pierre de Torcy : Bien que manager de transition depuis 15 ans, je ne suis installé en portage salarial que depuis 2 ans. Auparavant, j'étais salarié de plusieurs entreprises de management en transition. Je regrette aujourd'hui de ne pas avoir été porté salarié plus tôt. Je connaissais le statut mais j'avais, comme beaucoup de gens à l'époque, certain a priori. Je ne voyais pas l'intérêt d'être installé en portage salarial plutôt que monter sa propre entreprise. Avec le recul, je conseille vraiment de s'installer sous le statut de porté-salarié pour diverses raisons :

  1. Les tracasseries administratives sont réduites. Quand on est en mission et que l'on a "le nez dans le guidon", comme on dit, c'est particulièrement appréciable ! Cet atout est primordial pour un manager de transition qui se doit d'être totalement  impliqué dans sa mission.
  2. Pour le porté-salarié, la gestion devient beaucoup plus simple : ses bulletins de paye, sa mutuelle, tout est centralisé au même endroit, c'est beaucoup moins compliqué qu'en passant par les différentes entreprises qui vous emploient.
  3. C'est une solution idéale pour retrouver un emploi. Les entreprises ont de plus en plus de réticences à l'embauche. Même lorsqu'elles ont besoin de recruter, elles manquent de visibilité pour pouvoir offrir un CDI. Le portage salarial permet de proposer ses services sur une période que l'on qualifiera "d'essai", une solution temporaire pour créer son poste et qui peut par là même conduire à une embauche.
  4. Il offre une grande souplesse de relation avec l'entreprise. Aujourd'hui, les ressources humaines sont scrutées à la loupe. Elles sont régies par des règlementations parfois lourdes. Le portage salarial offre une grande souplesse pour les entreprises qui achètent tout simplement, dans ce cas, une prestation de services.

RH Solutions : Quelles sont vos projets actuels ?

Pierre de Torcy : Je viens tout récemment de reprendre une entreprise en gérance. C'est le fruit d'une opportunité qui s'est offerte à moi mais comme j'aime les challenges professionnels et changer d'environnement de travail, je reviendrai sans doute un jour au management de transition, en portage salarial sans nul doute !

Merci et  bonne route Pierre !

RH Solutions 2013 : Annabel Saint Paul