RH-Solution - Portage salarial

RH Solutions
Premier réseau national de portage salarial

(05/19) Pourquoi travailler avec des freelances est devenu incontournable

[DOSSIER]  Pourquoi travailler avec des freelances est devenu incontournable 

Dans une récente étude du secteur ("Futur des RH - Il faudra désormais compter avec les freelances !"-1-) les cofondateurs de la plateforme Malt (2) et celui de "Welcome to the Jungle" mettent en lumière le phénomène des freelances

Ils soulignent l'importance de leur compétence et l'enjeu que cela représente pour les entreprises d'évoluer dans leur façon d'intégrer ces experts dans leur organisation

Chiffres clés : les freelances en Europe sont toujours plus nombreux

Le développement du nombre d'indépendants est un phénomène français mais aussi européen. Quand on parle de phénomène, c'est pour souligner que devenir indépendant est bien souvent un choix, c'est à dire une option à laquelle ont recours des experts dans des métiers auparavant dominés par le salariat.

Dans chaque pays, on observe un même désir de donner du sens à son travail et de s’émanciper des structures classiques. 
L'aspiration de devenir freelance, même s'il elle ne se réalise pas toujours est en tout cas partagée par une majorité des actifs.  

Quelques données pour illustrer cette tendance : 

  • Dans les métiers "techniques", le poids des freelances par rapport au total des actifs est proche de 25%  en Europe, 
  • Le nombre des freelances a progressé de +45% dans l'Union Européenne depuis 2004,
  • Il existe en France près de 830 000 freelances, avec une évolution marquée de +126% depuis 10 ans),
  • Enfin, 90% des freelances le sont par choix (et non par contrainte).

Dans ces conditions les Responsables des Ressources Humaines et les acheteurs doivent s'adapter au phénomène s'ils ne veulent pas se couper des services d'experts aux compétences clés dans leur domaine.

Sources : EFIP 2016 Survey: The rise of independent workers / McKinsey Study : Attracting & Retaining the best talent, Nov. 2017 / Malt-Ouishare: Etude 2017 : Le freelancing en France / Malt Etude 2018 : Se transformer avec les Freelances

Le "Talent Gap" : certains secteurs peinent à trouver des compétences

Dans les secteurs technologiques mais aussi dans de nombreux domaines où les métiers se spécialisent, il est difficle de trouver des experts. Aux Etats-Unis, se phénomène s'appelle le Talent Gap. Plusieurs explications : 

  • Aux Etats-Unis, comme en Europe, de plus en plus de jeunes diplômés testent d'abord le travail dans une start-up ou se lancent directement dans l'activité freelance,
  • Les entreprises traditionnelles (dans des secteurs non technologiques) n'attirent plus,
  • Les compétences recherchées (techniques mais aussi les "soft skills") sont difficiles à identifier par les recruteurs qui de plus, peinent à utiliser les nouveaux canaux de recrutement.

L'image du freelance change dans la  tête des recruteurs

Il est de plus en plus fréquent que les meilleurs profils et les experts choisissent de devenir indépendant, sans même envisager de passer par la case salariat. C'est une première difficulté pour une entreprise classique qui doit s'organiser pour tenter d'attirer "les meilleurs", alors que jusqu'à présent, les postulants ne manquaient pas !

L'autre problème est que ces experts freelances sont rompus aux nouveaux modes de communication en réseau et sur internet. L'entreprise a donc plus de mal à attirer leur attention et à les contacter, peu coutumière à ce nouvel environnement.

Le travail sous forme de mission devient une norme pour l'entreprise

Pour faire un pas vers les freelances, l'entreprise doit intégrer l'idée que le travail doit s'envisager sous forme de mission
C'est un changement radical par rapport aux décennies précédentes où la priorité était d'internaliser le savoir-faire. 

Pour les dirigeants d'entreprise, il faut tenir compte du fait que les savoir-faire évoluent et se trouvent parfois à l'exterieur de l'entreprise. 

Cette prise de conscience permet de sortir du dilemne "internaliser ou externaliser" une compétence. La préoccupation de chacun doit plutôt être "comment attirer des freelances et les gérer sous forme de missions".

Une image intéressante est celle des freelances qui transmettent leurs connaissances dans l'entreprise, comme s'ils la pollenisaient. 

En résumé, les principales raisons pour l'entreprise de s'organiser pour travailler avec des freelances sont : 

  • les freelances imposent un mode de travail plus flexible, car ils interviennent de façon temporaire,
  • leur méthode est en lien avec l'agilité et le travail en "mode projet", source de productivité et d'efficacité,
  • La culture "freelance" amène souvet avec elle la transformation digitale dont les entreprises ont besoin.

Le rôle clé des ressources humaines pour s'adapter aux indépendants et freelances

Les responsables des ressources humaines ont eu jusqu'à présent à gérer 4 formes d'emploi dans leur structure :

  • Le poste en CDI, pour lesquel une gestion de carrière s'organisait, dans un cadre managérial et administratif structuré,
  • Le poste en CDD, pour des tâches ponctuelles ou des remplacements occasionnels,
  • les stagiaires,
  • les alternants, en forte croissance.

Rarement les indépendants n'ont été intégrés dans cette liste, qu'ils soient consultants, formateurs, développeurs freelances, coachs ou infographistes.
L'enjeu est donc d'apprendre à connaitre les freelances pour leur réserver un rôle dans l'organisation et les organes d'innovation de l'entreprise.

En plus de cette prise de conscience nécessaire, l'entreprise doit se re-inventer et innover : 

  • Développer une stratégie de Marque Employeur, notamment en faisant preuve de transparence sur son fonctionnement. En essayant aussi de mettre en avant les valeurs de l'entreprise et donner du sens au projet entrepreneurial.
  • Sur un plan opérationnel, développer le télétravail afin d'habituer les managers à gérer des équipes à distance, car les freelances ne sont pas tous censés travailler sur site toute la semaine
  • Organiser des évenement gratifiants pour les freelances, afin qu'ils soient mis en avant et leur travail valorisé.
  • etc

Pour réussir à travailler avec les freelances dont elles ont tant besoin, les entreprises doivent leur accorder un nouveau statut et passer d'une relation Client - Prestataire à une relation de collaboration.

(1) Voir le dossier complet "Futur des RH Il faudra désormais compter avec les freelances !"
(2) Vincent Huguet Cofounder & CEO @Malt et Jérémy Clédat Cofounder & CEO @WTTJ