Quand freelances et indépendants transforment l’Entreprise

Ecrit par Marc Laliat
le 14 septembre 2018

Et si le salut des entreprises, qui ont tant de mal à évoluer, passait par les freelances ?

C’est le sens de l’étude « SE TRANSFORMER AVEC LES FREELANCES » conduite en 2018 par Laetitia Vitaud et Malt (la plateforme de missions freelances).

L’auteure détaille les effets bénéfiques d’intégrer pour les entreprises ces nouveaux talents indépendants, qui viennent « polliniser » leurs structures traditionnelles.

Voici des grandes idées issues de l’étude (également détaillée dans l’article Pourquoi le CAC 40 a besoin des freelances de Malt)

groupe de freelances portage salarial
Crédit image : Burst 2018

Où sont les talents dont a besoin l’entreprise ?

Entre pénurie d’offre et difficulté de recrutement, les entreprises affrontent des problématiques combinées:

  • Elles ont des besoins urgents auxquels seuls des profils d’experts ou de nouveaux talents peuvent répondre. Mais elles peinent aussi bien à cerner leur besoin, qu’à trouver « la perle rare ».
    Elles ne sont pas seules à rencontrer des difficultés : depuis 2010, avec la révolution numérique, la « guerre des talents » est déclarée. Chaque entreprise souhaite travailler avec « les meilleurs » pour profiter d’un avantage concurrentiel.
  • La pénurie renforce les difficultés de recrutement, d’abord dans les secteurs scientifique ou du numérique. L’économiste Elie Cohen prédit même “une pénurie massive d’ingénieurs en Europe. Dans tous les métiers traditionnels d’ingénieur, et dans le numérique et les sciences de la vie »
  • Une problématique européenne ! Une étude du Boston Consulting Group  révèle que cette pénurie risque de toucher de nombreux pays comme l’Allemagne où il manquera près de 2,4 millions de travailleurs d’ici 2020, et le triple dans 10 ans…

Quelques soient leurs compétences, les indépendants qui suivent les évolutions technologiques et sociétales possèdent des savoirs uniques. Encore faut-il savoir comment rencontrer et convaincre ces clients potentiels…

Crédit : Burst

Changement radical de mentalité

Nouvelle difficulté pour l’entreprise : même si les indépendants sont disponibles, ils ne rêvent plus forcément au salariat. 

Ainsi, 97 % des développeurs freelances interrogés dans l’Etude Malt – OuiShare affirment qu’ils ont délibérément choisi leur statut freelance.

Pour la génération “Y”, le « deal du salariat » semble biaisé. Beaucoup refusent les contraintes jugées trop lourdes (la hiérarchie, la précarité…) face aux bénéfices jugés trop faibles.

Et que dire de la génération Z, les digital natives. Ses représentants souhaitent être séduits avant tout par les projets, les valeurs et les missions des entreprises…

RéUNION INDEPENDANT PROJET
Crédit : pixabay

Les opportunités qui s’offrent aux freelances

Les freelances ont aujourd’hui un potentiel à faire « bouger » l’entreprise car ils amènent :

  • de nouvelles méthodes de travail 
  • un état d’esprit positif. 
  • Ils sont résilients, c’est-à-dire avec la capacité à réagir et s’adapter.

Leur niveau de résilience s’est d’ailleurs renforcé aux travers de leurs expériences. Ils restent à l’écoute, se forment et s’informent, quitte à s’engager dans une voie ou une autre pour optimiser leur parcours ou leurs projets. Ce que ne peuvent pas souvent faire les salariés dans l’entreprise !

Malgré un contexte favorable, freelances et entreprises ont encore des difficultés à entrer en contact directement. Par exemple en informatique, des blocages limitent l’accès direct aux donneurs d’ordren car ces derniers sont habitués à contractualiser avec des intermédiaires (même s’ils prélèvent des marges confortables).

Un freelance (surtout s’il n’est pas diplômé des grandes écoles) doit donc s’armer de patience et continuer à développer des connexions entre individus, créer son réseau et afficher clairement ses compétences.

Des articles sur le sujet : 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *