Comment prendre du recul en juillet pour réussir ses objectifs de l’année

Ecrit par Marc Laliat
le 7 juillet 2022

[mailpoet_form id= »1″]

Le mois de juillet est déjà bien entamé ; l’occasion idéale de faite le point sur les objectifs que vous vous étiez fixés en début d’année… il y a déjà 6 mois !

En effet, pour réussir son année comme indépendant, il faut savoir prendre du recul pour rester concentré sur ses objectifs, évaluer ses réussites et les difficultés rencontrées.

En cours d’année, c’est une tâche difficile à réaliser, car peu évidente à caler durant ses missions.

Quand l’activité se calme, pourquoi ne pas faire une pause pour reprendre la vision de votre business et réajuster vos objectifs du deuxième trimestre ?

C’est parti ! Voici les étapes à suivre pour bien s’organiser.

Tout d’abord, faire un bilan du 1er semestre 2022

Idéalement, si vous avez déjà établi des objectifs sur l’année, vous devez les lister et les évaluer, un par un :

  • D’abord les réussites, c’est plus agréable ; vous avez des objectifs atteints ? Bravo !  Accordez-vous une récompense (un ciné, un resto…),
  • Ensuite, listez les projets et objectifs « en cours »,
  • Ceux « non débutés »,
  • Les difficultés ou les échecs.

Demandez-vous quelles sont les réalisations en cours qui avancent dans le bon sens, qui seront plus faciles à réaliser d’ici la fin de l’année. C’est la loi des 80/20 : il vous restent peut-être 20% d’efforts à faire pour atteindre 80% du résultat…

Vous identifiez un projet  « non débuté » ? C’est sans doute parce qu’il implique des étapes successives que vous n’aviez pas identifiées. Demandez-vous comment décomposer votre objectifs en plusieurs « sous-projets » plus faciles à atteindre ; listez-les et traitez chacun d’entre eux comme un nouveau projet ; cernez les méthodes et les moyens que vous devez maitriser pour réaliser chaque étape ; peut-être avez-vous besoin de maitriser un outil ou une compétence comme  :

  • mieux utiliser des outils comme Trello, Asana ou Notion pour organiser un projet ?
  • Maitriser l’outil Canva pour faire de belles présentations ?
  • Acquérir des compétences commerciales pour savoir « négocier un prix » ou « rédiger un e-mail percutant » ?
  • Gagner du temps en s’organisant mieux (comme avec la méthode Pomodoro) ?
  • Etc…

Si vous arrivez à cerner votre besoin, l’été est idéal pour monter en compétence et profiter d’un webinaire ou d’un tuto sur le sujet.

Toujours dans le bilan, identifiez les raisons de vos échecs et re-planifiez des objectifs si cela est possible avec des moyens différents en modifiant à la fois les outils peut-être et les méthodes.

Établir une nouvelle liste pour le 2ème semestre 2022

Dans une deuxième étape, vérifiez si vos nouveaux objectifs sont viables, grâce à la méthode SMART d’évaluation des objectifs. Vous verrez vous-même si vous les conservez et persévérez ou si vous les écartez.

Un objectif SMART doit respecter 5 règles, comme le précise son acronyme et être :

  • Spécifique
  • Mesurable
  • Atteignable
  • Réaliste
  • Temporellement défini

Pour détailler rapidement ces points, voici ce qui ce cache derrière ; d’abord, l’objectif doit être Spécifique, c’est à dire viser un objectif précis ; il faut donc écrire l’objectif et vérifier s’il suit cette règle. Par ailleurs, l’objectif doit être Mesurable, car il faut être capable de contrôler l’avancement du projet de manière objective (choisir une mesure claire, comme un nombre, un chiffre d’affaires, une évolution de pourcentage ou tout autre élément mesurable). Troisième règle, l’objectif doit être Atteignable, c’est à dire accessible (écarter dans ce cas les objectifs irréalisables). Ensuite, il doit être Réaliste ; en effet, même si l’objectif est atteignable, il doit être réalisable en tenant compte que les ressources pour le réaliser soit disponible. En dernier lieu, l’objectif doit être Temporellement défini car vos objectifs SMART doivent proposer d’une échéance, d’une « deadline ».

Au final, repartez sur une liste à jour en intégrant de nouveaux objectifs afin de garder de l’agilité face au contexte économique.

Priorisez-les à nouveau ; notez les objectifs prioritaires (pour lesquels vous devrez être opérationnel dès la rentrée et donc anticiper) et ceux plus secondaires à planifier d’ici la fin de l’année.

Mobilisez vous autour de vos objectifs avec « le pourquoi »

Chaque indépendant le sait bien, la motivation est essentielle pour avancer ; c’est pour cela que vous devez identifier la motivation qui se cache derrière chaque objectif.

Comme le notait le Docteur Bernard Anselem, spécialiste des neurosciences, il est possible de dépasser la fatigue psychologique et d’avoir l’énergie atteindre ces objectifs. Pour cela, il faut bien se connaître et identifier les ressorts de sa motivation.

Dans un TEDxKedgeBS, le spécialiste des neurosciences identifie 3 motivations « intrinsèques  » qui peuvent nous aider à résister à la fatigue et trouver les ressources pour rester motivé dans l’action.

neurosciences
Les neurosciences au service de la motivation

Pour faire un rapide résumé, il s’agit de ces 3 motivations de base :

  • Le besoin d’être aimé,
  • Comprendre, le besoin de comprendre,
  • L’autonomie, le besoin de faire, réaliser.

Selon le célèbre Docteur, il faut associer ces motivations à vos objectifs ; ainsi, quand vous doutez, face à une difficulté, vous pourrez vous souvenir de votre motivation fondamentale ; c’est votre force intérieure qui vous redonnera du sens et l’envie de déplacer des montagnes…

Le travail du Docteur Bernard Anselem vous intéresse ?
Vous trouverez le Webinaire spécial adaptation aux changement et gestion du stress

en replay sur Webikeo.

Évaluez vos ressources nécessaires

Pour atteindre vos objectifs vous devez impérativement mobiliser vos ressources à la fois :

  • psychologique,
  • financière,
  • technique.

Mobiliser les ressources est indispensable pour atteindre ses objectifs ; En plus de sa motivation ou de ses moyens, il existe des collègues ou des amis qui pourraient venir vous porter main-forte.

Vous connaissez l’adage : « seul on va plus vite, à plusieurs on va plus loin ».

C’est à ce niveau-là que vous devez échanger avec vos pairs – ceux qui ont déjà atteint leurs objectifs – afin d’identifier si ils ont utilisé des moyens, des méthodes ou des outils particuliers.

Quand on est indépendant, se former et partager reste le meilleur des investissements.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *