RH-Solution - Portage salarial

Cadre au chômage

 

évolution du taux de chômageLe chômage concerne en 2014* environ 4,4% de la population "cadre" -source: Insee-, soit plus de 200.000 personnes et 7% de l'ensemble des actifs sans emploi (sur une base totale de 2,9 millions de chômeurs, soit 9,9% de la population active).

S'ils reprennent une activité comme indépendant ou en CDD, les cadres bénéficient des mesures de l'Unédic sur les droits rechargeables et le Cumul de l'ARE** avec une rémunération. Par ailleurs, deux autres dispositifs les intéressent directement comme l’Aide à la reprise ou à la création d’entreprise (ARCE) -une aide versée en deux fois- et l’Aide différentielle au reclassement (ADR) en cas de reprise d’activité moins rémunérée que la précédente.

CADRE AU CHÔMAGE : PORTAGE SALARIAL ET POLE EMPLOI

Le portage salarial permet de développer une activité de formateur ou consultant indépendant en restant inscrit à Pôle Emploi. Une situation dans laquelle un cadre indemnisé ou un senior en reconversion peut espérer tester sa nouvelle activité ou rebondir vers un nouveau métier ou une nouvelle entreprise.

Les quatre avantages du portage salarial

Le travail sous forme de missions est reconnu comme un bon moyen pour retrouver une activité ; comparé à d'autres statuts freelance, le portage salarial avance des atouts spécifiques:

  • il permet de conserver un statut de salarié, avec ses cotisations (santé, retraite et chômage),
  • durant les missions en portage, les droits au chômage sont automatiquement reportés,
  • ils se réactualisent grâce aux périodes travaillées, ce qui rallonge la durée globale d’indemnisation,
  • ceux qui travaillent en cours de mois perçoivent un revenu supérieur à l’indemnité prévue pour les mois sans activité.

photo de pole mploi avec un statut de cadre au chômage et portage salarial Les « cadres au chômage » sont actifs avec RH Solutions

Les consultants RH Solutions, dans cette situation de « cadres au chômage », valorisent leur démarche de recherche d’emplois grâce aux missions qu’ils réalisent.
Et  certains ont déjà créé leur PME dans la conception d‘éclairages, les services informatiques ou le conseil en ingénierie. D’autres consultants en ressources humaines ou en bureau d’études ont été embauchés par des sociétés clientes.

Les règles d’indemnisation du chômage

La convention d’assurance chômage (finalisée en 2014, revue en 2016)  apporte quatre principales modifications :

  • Le mode de cumul entre allocations chômage et salaires, est simplifié.
  • La création de "droits rechargeables" depuis le 1er octobre 2014 : plus le consultant (ou formateur) travaille, plus il capitalise de droits ; en clair, cela permet un report de ses droits et un rallongement de sa durée globale d’indemnisation (lié aux périodes travaillées en portage).
  • La baisse du taux d’indemnisation, effectif depuis 30 juin 2014.
  • L'allongement du délai de carence, pour les cadres ayant touché une indemnité de licenciement dont le montant est supérieur au minimum légal.

 

*source : "Emploi, chômage, population active : bilan de l'année 2014", données Dares Analyses n° 50, juillet 2015 2,838 milliers de personnes sont au chômage, soit 9,9 % de la population active totale.

** Allocation d’aide au retour à l’emploi (ARE)

 

L'ESSENTIEL

Le principe des "droits rechargeables"  et le mode de cumul allocations chômage-salaires.