Surprenez vos clients (et réussissez vos réunions) avec le Walking Meeting

Ecrit par Marc Laliat
le 8 mars 2021

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible.
Lire notre politique de confidentialité.

Aller prendre l’air (promener son chien, aller courir) est devenu un acte essentiel de nos vies de télétravailleuses et télétravailleurs.
Cette coupure nous permet de nous oxygéner et de prendre de la hauteur.

Et si vous transposiez cette pratique dans votre démarche professionnelle ? Voici le guide du walking meeting, cette tendance venue des Etats-Unis qui espérons le, nous fera oublier toutes ces heures de visios passées, coincé au fond de son siège…

Définition du walking meeting : pour qui ? Pour quoi ?

La traduction est simple, le walking meeting est tout simplement « une réunion en marchant » ; mais ne nous y trompons pas, derrière cette pratique qui peut sembler ludique se cache une approche nouvelle du travail en équipe.

Le lieu : vous pouvez définir un espace dans l’entreprise mais si cela est possible, l’idée est de sortir des bureaux et partir marcher un temps court sur le parking ou mieux, dans un parc proche.

Pour les indépendant.e.s : nous vous conseillons d’amener votre client à sortir du « cadre » et partir déambuler dans un lieu autour de son entreprise. Idéal pour démarrer un projet, prendre un brief ou faire un point sur un sujet.

L’organisation : le walking meeting peut être proposée par les collaborateurs qui souhaitent débattre d’un sujet ; il peut aussi se substituer à des points réguliers qui se tenaient habituellement dans une salle de réunion.

Pour les indépendant.e.s : pensez à informer votre client que vous souhaitez tester cette technique dans le cadre d’un projet précis, nécessitant de l’échange et de la créativité (le début d’année ou les situations de crise se prêtent à cela). Donnez lui aussi des arguments pour informer sa propre hiérarchie de ce test.

N’oubliez pas quand vous présentez cette méthode de citer des grands penseurs, des dirigeants et des chefs d’entreprises qui l’ont plébiscité comme Steve Jobs (Apple), Jack Dorsey (Twitter) ou Barack Obama.

Santé et productivité : les 2 bénéfices immédiats de « la réunion en marchant »

Le walking meeting, c’est bon pour la santé !

Vous êtes sans doute adepte sur votre smartphone des applications qui comptabiliser le nombre de pas que vous parcourez dans une journée.
Souvent l’objectif proposé est le seuil des 10 000 pas car il correspond à la distance quotidienne préconisée par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).
Afin de vous motiver à l’idée d’effectuer un tel nombre de pas (environ 7,7km), plusieurs moyens sont mis à votre disposition :
• Votre instinct ;
• Le podologue intégré à votre smartphone (si il est compatible) ;
• Ou encore, diverses marques proposant des bracelets d’activité à la vente (C’est notamment le cas de Fitbit, Huawei, ou encore Apple).

En moyenne, par jour, vous risquez de passer 75% du temps assis et votre score risque de ne pas acceder 2000 pas !

La réunion en marchant connait de plus en plus de défenseurs, notamment dans les équipes des Ressources Humaines sensibilisées à la qualité de vie au travail et qui sont conscientes que la sédentarisation est un danger pour la santé ; le Dr. James Levine, directeur de la Mayo Clinic-Arizona State University Obesity Solutions Initiative, dresse même un parallèle entre la posture assise et des maladies graves ; pour lui « Sitting is the new smoking » et il rajoute même que « Rester assis est plus dangereux que fumer, tue plus que le VIH, est plus traître que le parachutisme. Nous mourons littéralement par le siège » (source LA Times en 2014).

Pour finir de vous convaincre sur la nécessite de marcher, rappelons une étude Harris Interactive selon laquelle nous passerions (entre la voiture, le canapé, le bureau ou les transports en commun) près de 7h24 par jour en France, dans la moyenne européenne établie par une presque autant que nos 8h03 minutes de sommeil quotidiennes…

Et la productivité dans tout cela ?

Photo of Women Walking Down the Street

Si nous mettons de côté l’intérêt sanitaire, qu’en est il de l’efficacité de la méthode ?

Encore une fois, les études vont dans le même sens :

• les walking meeting améliorent la productivité générale d’une entreprise.
• Les participants trouvent plaisir à aller en réunion,
• La créativité, et la performance mentale s’améliorent avec la marche ,
• Les délais accordés à l’exercice sont tenus (durée de la marche, objectif de discussion, sujets traités)

Cerise sur le gâteau ; la marche facilite l’échange et crée du lien social ; les relations interpersonnelles s’améliorent, l’esprit d’équipe se construit et la prise de décision est partagée et comprise.

N’oubliez pas que vous pouvez consulter notre sélection de blogs pour vous aider à développer davantage votre productivité.

On commence quand ? La check list pour réussir ses walking meetings

Attention, ne partez pas bille en tête. Surtout si vous êtes consultant indépendant et que vous souhaitez amener votre client en extérieur. C’est comme toute réunion , cela requiert un minimum de préparation. Etablissez l’objectif de votre réunion et validez le parcours. Communiquez aussi les prérequis c’est-à-dire la liste indispensable de la « réunion marchée » :

Le matériel : prévoyez des chaussures adaptées et pensez à amener une bouteille d’eau et des gobelets,
La météo : jetez un œil pour éviter les averses,
Les horaires : évitez la pause déjeuner et le début d’après-midi (12h et 16h),
Durée : commencez par une marche de 30 ou un parcours de 3 km,
Participants : pas plus plus de trois pour marcher côte-à-côte et s’écouter.

Alors, suivez les pas de Montaigne et testez sans plus tendre le walking meeting : « Mes pensées dorment si je les assis. Mon esprit ne va si les jambes ne l’agitent ».

D’autres conseils sont disponibles sur notre blog.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *