5 conseils pour démarrer une mission du bon pied

Ecrit par Marc Laliat
le 2 septembre 2021

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible.
Lire notre politique de confidentialité.

Débuter une mission de portage salarial dans une entreprise que l’on ne connaît pas ne s’improvise pas.

Voici quelques conseils pour éviter les pièges qui guettent le démarrage d’une mission. Après en avoir trouvé une (parfois à l’aide d’un simple coup de fil), faites bonne impression d’emblée et posez les jalons qui vont permettre de travailler sur de bonnes bases. 

Ne restez pas en retrait et soyez à l’écoute des autres

N’attendez pas pour faire les présentations, avec vos interlocuteurs directs d’abord, mais aussi les autres collaborateurs de l’entreprise. Chacun doit rapidement savoir qui vous êtes et ce pourquoi vous êtes là. Une prise de contact rapide légitime votre présence. Cela évite les supputations gratuites, et vous permet de découvrir la fonction de vos interlocuteurs. Ce dernier détail peut s’avérer très utile pour la suite.

Le tableau que vous a dressé le client de la situation, et du contexte dans lequel vous intervenez, est bien souvent incomplet. Pour avoir une vision globale de la situation, intéressez-vous aux autres, à leur perception des choses, à leur avis. Vous serez plus crédible et pertinent dans vos préconisations. C’est toujours mieux que si vous débarquez avec des idées et des solutions toutes faites, déconnectées du contexte.

Identifiez les bons interlocuteurs

Pour mener votre tache à bien, vous allez devoir compter sur vous-même, mais aussi sur les autres. Identifiez, sans tarder, les personnes susceptibles de vous apporter des informations, un soutien, ou un avis éclairé sur la réalisation de votre mission. Rapprochez-vous d’elles et posez des jalons pour pouvoir faire appel à elles le moment venu.

Imprégnez-vous de la culture maison et éclaircissez les zones d’ombre potentielles

Si un bon consultant doit savoir garder son indépendance d’esprit et cultiver un regard critique, il doit aussi savoir se faire accepter. Chaque entreprise a ses rites, codes et usages, auquel il faut se conformer, sous peine de rater son intégration dans le groupe. Faites jouer votre sens de l’observation et imprégnez-vous de la culture maison pour mieux vous fondre dans le collectif. Jouez aux caméléons !

Ne laissez pas planer le doute ni les malentendus. Si vous découvrez des freins ou des obstacles à votre mission, informez-en rapidement le client. Il en va de votre responsabilité. Mieux vaut tirer le signal d’alarme à temps et trouver une solution en amont que de déboucher sur un constat d’échec tardif.

Article issu de la Newsletter RH Solutions (janvier 2011)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *