RH-Solution - Portage salarial

RH Solutions
Premier réseau national de portage salarial

Envie de ralentir le rythme ? Demandez une retraite anticipée !

Envie de ralentir le rythme ? Demandez une retraite anticipée ! 

En France il est possible de prendre sa retraite avant d’avoir atteint l’âge légal de départ à la retraite. S’il est fixé à 62 ans pour les personnes nées à partir de 1955, des dispositifs permettent de profiter d’un départ anticipé. Cela dépend bien sûr de différents critères et demande un minimum d’organisation.


Comment fonctionne la retraite anticipée et qui est concerné ?

Le nombre de trimestre cotisés déterminent l’âge à partir duquel vous pouvez prendre votre retraite. 

Lorsqu’on parle de carrière longue, cela signifie alors que le cotisant a commencé à travailler avant 20 ans.

Une pénibilité ou un handicap sont également des raisons permettant de prévoir une retraite plus tôt que prévu.

Attention car ce dispositif ne s’applique pas à tous les régimes d’assurance. Par exemple, le départ anticipé pour pénibilité ne s’applique que pour :

•    Les salariés du régime général, 
•    Les salariés affiliés à la MSA (Mutualité Sociale Agricole)
•    Les exploitants agricoles, non salariés mais affiliés à la MSA.


 La retraite anticipée pour pénibilité

On parle dans ce cas d’acquisition de points sur un compte professionnel de prévention et le fait de justifier d’une incapacité permanente au travail. Le cotisant peut alors faire une demande de départ à la retraite avant 60 ans.
Si le cotisant justifie une incapacité au travail de 20% suite à un accident de travail, une retraite anticipée pour pénibilité sans condition de durée d’assurance peut lui être accordée. Si l’incapacité au travail est comprise entre 10 et 20%, le cotisant peut prétendre à un départ à la retraite à 60 ans. Attention toutefois car 10% minimum doivent être dus à un même accident ou une même maladie.

La retraite anticipée pour handicap

Il est possible de demander un départ à la retraite à taux plein en cas de handicap. Le cotisant doit alors avoir un taux d’incapacité permanente d’un minimum de 50%. Ce taux doit être prononcé par la MDPH (Maison Départementale des Personnes Handicapées) ou le cotisant doit avoir la Reconnaissance de la Qualité de Travail Handicapé (RQTH).

Le cotisant doit aussi justifier d’une affiliation à l’assurance vieillesse ainsi que d’un nombre minimal de trimestre cotisés. Vous pouvez donc avoir une idée de votre âge de départ à la retraite en fonction de votre année de naissance, votre durée de cotisation et la durée minimale d’affiliation.

Comment faire la demande de retraite anticipée ?

C’est au cotisant d’effectuer ce type de démarche auprès de l’assurance retraite dont il dépend, plusieurs mois avant la date de départ à la retraite souhaitée. Vous devrez alors remplir un dossier et justifier que vous remplissez les conditions nécessaires.

Bien sûr, il est vivement conseillé de ne pas arrêter de travailler tant que la confirmation de votre départ à la retraite n’a pas été confirmé.



 

Pour ne rien manquer, pensez au portage salarial !

Il peut être facile d’oublier un document, une étape ou tout simplement une information. Pour éviter d’éventuels pièges, pensez au portage salarial. Cela vous permet de déléguer ces points administratifs tout en restant focus sur votre activité !

"Retraité" en portage salarial avec RH Solutions